Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 08:35

Depuis que les statistiques publiques existent, c’est la présentation qui en est faite qui compte, bien plus que la réalité des chiffres … à cet égard, s’agissant de la situation des collectivités territoriales, le gouvernement prend de sérieuses libertés d’interprétation…

Ainsi, fin mars, à l’occasion de la publication des chiffres du déficit public 2015, salue-t-il « l’amélioration du solde des administrations territoriales par rapport à 2014», laissant clairement penser que le troisième volet de la baisse des dotations en 2017 ne devrait poser aucune difficulté financière aux collectivités locales.

Au Sénat, tout récemment, Christian Eckert persiste et signe : la baisse des dotations n’a pas obéré la bonne tenue des comptes des collectivités en 2015.

C’est oublier un peu vite que cette « amélioration » est essentiellement due, à la fois, à la baisse massive de leurs dépenses d’investissement (-4,6 Mds€ en un an) et à la hausse de leur endettement (+ 9 Mds€), consécutives à la baisse de leurs dotations.

C’est aussi délibérément passer sous silence le coût induit par les effets récessifs de la baisse des investissements ; le secteur économique des travaux publics dépend étroitement des investissements des collectivités, lesquelles portent les 3/4 de l’investissement public : or, en 2015 son chiffre d’affaires a diminué de 8 % et 15.000 emplois ont été détruits dans le secteur, avec les conséquences qui en découlent …. pour le solde public.

Autre information « positive » : « la politique budgétaire du Gouvernement porte ses fruits en matière de ralentissement des dépenses de fonctionnement des collectivités. Celles-ci progressent à un rythme bien moins élevé que par le passé. »

Là, c’est carrément prendre les élus pour des ignares : rien de surprenant à ce que les dépenses de fonctionnement soient en baisse si les dotations de l’Etat diminuent : c’est automatique puisque le budget de fonctionnement des collectivités (à la différence de celui de l’Etat) doit être obligatoirement à l’équilibre.

Mieux encore : « ce que montrent les chiffres, c’est que les recettes de fonctionnement des collectivités locales ont globalement progressé en 2015, et ce malgré la baisse des dotations que l’Etat leur verse » :

Navré de devoir nuancer cette autre « bonne » nouvelle : les recettes des collectivités sont de deux ordres : les concours financiers de l’Etat et les recettes fiscales. Comme les dotations ont diminué, la majorité des élus n’a pas eu d’autre choix que d’augmenter la fiscalité pour pouvoir assurer le fonctionnement de leur collectivité et un minimum d’investissements.

« Affirmer que les finances des collectivités sont saines est un déni de réalité » a déclaré Jean-Michel Baylet, nouveau ministre des Collectivités territoriales.

Apparemment il n’a pas lu les mêmes chiffes que ses collègues SAPIN et ECKERT . A moins qu’il ne soit plus novice dans l’art de « présenter les choses »

André TRILLARD - Sénateur de Loire Atlantique

Repost 0
Published by André TRILLARD - dans finance des collectivités
commenter cet article

Présentation

A Trillard
André TRILLARD
Sénateur
Maire de Saint-Gildas-des-Bois

Pour me contacter

Téléphone - Fax : 02.51.16.50.10

@ : andre.trillard@wanadoo.fr

Permanence parlementaire :
66, rue de la Gare

Les Platanes

44530 Saint-Gildas-des-Bois