Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 07:57

Aujourd’hui, en France, 21,5% de la population a plus de 60 ans (soit 13,3 millions de personnes). Cette proportion est de 19,7% en Loire Atlantique soit 247 000 personnes.

Mais notre département est attractif et comme de nombreux départements de l’ouest de la France, la population globale augmente rapidement, et la part des plus de 60 ans progresse de manière significative.

 

Ainsi, en 2030, les seniors représenteront 28% de la population du département. Pour tenter de répondre à cette situation, et aux besoins qui en découlent, le Conseil général vient d’adopter son schéma gérontologique 2011 – 2016.

 

Ce document apporte des réponses et dresse un état des lieux utile. Malheureusement, la prévention est une thématique totalement oubliée tout comme la question de la formation et de l’emploi des professionnels du maintien à domicile et des aidants familiaux. Enfin aucun calendrier, ni aucun moyen financier ne sont mentionnés pour les créations, extensions ou restructurations de maisons de retraite.

 

Bien sûr les politiques en direction des personnes âgées, comme toutes les politiques sociales, sont indispensables. Mais leur poids financier progresse fortement.

 

Ainsi, dans notre département, le versement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) représente 39,5 millions d’euros en 2011 pour 8 122 bénéficiaires.

 

Les départements doivent remplir des missions sociales de plus en plus coûteuses, tout en réduisant les dépenses publiques.

Pour y parvenir, il suffit parfois d’adopter des méthodes de gestion plus efficaces.

 

Ainsi plutôt que de verser l’APA directement sur les comptes bancaires des bénéficiaires, certains conseils généraux ont décidé d’accorder l’équivalent en chèque emploi service universel (Cesu). Les personnes âgées payent alors avec ces Cesu leurs différentes aides.

 

Ce système évite que les allocations soient utilisées pour d’autres usages. Cette technique permet de limiter la fraude et donc de faire des économies.

 

Mais ce système permet également aux Conseils généraux de gagner de l’argent puisque les chèques d’une année, non utilisés avant le 31 janvier de l’année suivante, sont remboursés aux départements par les entreprises émettrices de Cesu.

Ainsi, les 17 départements qui ont mis en place ce dispositif ont perçu, en 2011, 24 millions d’euros au titre de cette règle (soit 11% du coût de l’APA).

 

Par ailleurs, constatant qu’un bénéficiaire n’a pas utilisé tous ces chèques une année, le département peut, après réexamen du dossier et établissement d’un nouveau plan d’aide plus précis, ajuster à la baisse la dotation en chèque l’année suivante, ce qui permet une nouvelle économie évaluée à 5%.

 

Au total, 15% des 4,9 milliards d’euros dépensés en France chaque année pour l’APA serait économisé. Pour la Loire Atlantique cela représenterait près de 6 millions d’euros par an, une somme considérable !

 

Pour les élus Démocratie 44, groupe rassemblant les élus de la droite, du centre et des sans étiquette, il est urgent que le Conseil général de Loire Atlantique mette en œuvre des systèmes innovants permettant de faire des économies sans diminuer au final l’aide apportée aux bénéficiaires.

 

 

Tribune du Groupe Démocratie 44 - Magazine du département  - Edition Juillet 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by André TRILLARD - dans Tribune
commenter cet article

commentaires

Présentation

A Trillard
André TRILLARD
Sénateur
Maire de Saint-Gildas-des-Bois

Pour me contacter

Téléphone - Fax : 02.51.16.50.10

@ : andre.trillard@wanadoo.fr

Permanence parlementaire :
66, rue de la Gare

Les Platanes

44530 Saint-Gildas-des-Bois