Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Une méthode de travail et de concertation à revoir !

C’est par la presse que les élus du Groupe Démocratie 44, groupe rassemblant les élus de la droite républicaine et du centre, ont appris la fermeture du collège Jean Monnet de Vertou en 2015.

 

Pour justifier sa décision, décision inédite (du jamais vu en Loire Atlantique), la majorité du Conseil général se base sur une étude prospective relative aux effectifs scolaires dans le quart sud est du département réalisée par un cabinet extérieur.

 

Le Conseil général a compétence en matière de collège et, à ce titre, a la possibilité d’ordonner l’ouverture ou la fermeture de collèges dans le département. Malheureusement, une décision de fermeture de collège n’est pas une décision anodine, elle est au contraire lourde de conséquences pour le ou les territoires concernés, les élèves, les professeurs, les parents et les personnels non enseignants.

 

À ce jour, ne disposant pas des éléments de fond justifiant cette décision, les élus du Groupe Démocratie 44 dénoncent la méthode employée dans ce dossier.

 

L’étude qui permet à la majorité du Conseil général de prendre sa décision n’a pas été transmise aux membres du Groupe Démocratie 44. Les motivations de celle-ci ne l’ont pas plus été aux élus des communes concernées par la fermeture du collège.

Par ailleurs, cette décision n’a fait l’objet d’aucun débat, ni en Commission Éducation, ni en Commission Permanente, ni en session publique du Conseil général.

 

Une décision est donc prise sans débat au sein de notre assemblée, et sans que les principaux intéressés en soient préalablement informés.

 

L’évolution démographique, la politique de constructions de logements, l’évolution des effectifs scolaires doivent être étudiés et envisagés sur le long terme. Il n’est pas possible de construire un deuxième collège public en 2007 à Vertou pour 3 ans plus tard décider de fermer le premier.

Le bon usage des deniers publics exige des réflexions et études sur le long terme.

Le respect des uns et des autres exige que les décisions soient concertées et discutées. Les décisions unilatérales et autoritaires ne sont pas acceptables.

 

Il en va de même quand le Conseil général décide de construire un nouveau collège public à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu ou à Clisson. Les maires des communes de ces deux cantons, les parents d’élèves, les équipes éducatives… doivent être associés aux projets, aux réflexions sur les sites d’implantation notamment.

 

Une étude sur les effectifs va être lancée dans le nord ouest du département. Les élus du Groupe Démocratie 44 demandent qu’une nouvelle méthodologie de travail soit adoptée pour que les diagnostics soient co-construits, les réflexions partagées et les décisions concertées.

 

Dans cette attente, les élus du Groupe Démocratie 44 demandent que la décision de fermeture du collège Jean Monnet de Vertou fasse l’objet d’un moratoire.

 

Enfin ils demandent qu’une réflexion à long terme soit lancée sur l’ensemble du département et que les questions d’ouverture et de fermeture de collèges soient posées sans tabou sur la base d’éléments objectifs et de prospectives crédibles.

 

Les élus du Groupe Démocratie 44 vous souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année.

Plus d’informations sur : democratie44.over-blog.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article