Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Séance de questions orales sans débat

M. André TRILLARD attire l'attention de M. le Premier ministre sur les graves difficultés rencontrées par la filière aquacole, reflet d'un véritable paradoxe : alors que la France a été pionnière dans le développement de nombreuses espèces, que les compétences (professionnels, chercheurs, jeunes bien formés) existent et sont reconnues dans le monde entier, que la consommation de poissons en France ne cesse de progresser - autant de facteurs potentiellement favorables à la filière piscicole - celle-ci, malgré les efforts engagés par l'interprofession sur le plan de la qualité et de la durabilité, se trouve aujourd'hui littéralement étranglée, moins par la crise mondiale que par les importations et l'empilement de contraintes franco-françaises : surcoûts liés à la libéralisation du service public de l'équarrissage, insuffisance des mesures de repeuplement prévues dans les schémas directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), faiblesse des solutions mises en œuvre pour parer aux déprédations des cormorans, prohibition des carpes amour, distorsions de concurrence d'origine réglementaire qui pénalisent la production française confrontée sur les même étals à des poissons d'origine étrangère décongelés…

 

L'ensemble de ces handicaps, qui ont pour effet de priver notre pays des performances économiques d'une filière saine et prometteuse, sont d'origines si diverses que seule une volonté politique affichée au sommet du Gouvernement permettra de prendre et coordonner les décisions indispensables à la survie de cette filière tout en diminuant notre dépendance alimentaire. Il le remercie de bien vouloir lui faire de ses intentions en la matière.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article