Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Schéma gérontologique départemental

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

Vous me permettrez de faire quelques remarques sur ce document.

Tout d’abord, je partage les interrogations de notre collègue Claude Gautier et souhaite que des réponses précises puissent lui être apportées.

 

Ensuite, ce document est intéressant dans sa partie bilan et présentation de la situation de notre département avec des chiffres précis et des cartes détaillées.

 

En revanche, plusieurs points pourraient, à mon sens, être développés. Dans le schéma gérontologique on ne trouve pas grand chose sur la prévention. Les CLIC, créés en 2001, pourraient tout fait s’inscrire dans cette direction et mener de belles opérations de prévention.

 

Je n’ai rien vu non plus sur ce qui concerne l’emploi et la formation des professionnels du maintien à domicile et des aidants familiaux. Dans la mesure où la question du vieillissement est amenée à devenir un sujet majeur dans l’avenir, nous devons travailler à répondre aux besoins de formation et d’emploi dans ce secteur. Et je ne vois dans ce document aucun partenariat, aucune action commune avec la région, collectivité compétente dans ces domaines.

 

Je le disais, il y a aussi des points de satisfaction dans ce document : notamment en ce qui concerne les créations de places en établissement. Le bilan montre que nous devons faire face à un déficit, ainsi qu’à des inégalités entre territoires.

 

Je me réjouis de voir que votre majorité se range à ce que nous avions mis en place lorsque je présidais cette assemblée. Et cette réorientation est en contradiction avec ce que prônait à l’époque la minorité, à savoir créer de petites unités en ville.

Cette évolution me parait utile, je regrette qu’elle arrive un peu tardivement. Car nous avons pris du retard, notamment sur l’agglomération nantaise. Il est dommage que les opérations prévues avant le changement de majorité pour des personnes âgées, je pense notamment à la Haute Foret, n’est pas vu le jour après 2004.

 

Autre point sur lequel je souhaitais revenir : il s’agit de l’engagement de l’État dans ce domaine.

Vous le savez un débat national est en cours sur la prise en charge de la dépendance, et j’aurais l’occasion en tant que sénateur de m’exprimer dans quelques jours sur ce dossier, en remettant mon rapport au Président de la République.

 

Notre collectivité devra à ce moment agir dans l’intérêt général et prendre la part qui lui revient dans cette nouvelle politique.

Mais bien sur pour les créations ou extensions de structures, nous devons savoir où nous allons. L’ARS doit annoncer des chiffres précis et sur le long terme pour que nous puissions anticiper les opérations et faire de la prospective.

 

Nous avons des raisons d’être assez confiants. Il y a quelques jours, lors de l’inauguration de l’EHPAD de la Sainte Famille de Grillaud à Nantes, la Directrice de l’ARS a été très claire. Les besoins de la région Pays de la Loire sont importants.

 

Dans le cadre de l’enveloppe qui sera décidée, la Loire Atlantique bénéficiera de 50% des crédits alloués à la région. Cela devrait nous permettre de rattraper le retard et de répondre progressivement le mieux possible aux demandes et aux attentes de nos concitoyens. Pour démontrer le besoin, un chiffre. Ce tout nouvel EHPAD a déjà reçu 500 demandes en liste d’attente : le travail est donc immense.

 

Enfin, et j’en termine : les questions de financements et de subventionnements doivent être mises à plat pour répondre à une seule question : est-ce que les bénéficiaires finaux des subventions d’investissements que nous accordons sont les résidents, sur le prix de journée ?

Le conseil général n’est pas là pour enrichir des associations gestionnaires de maison de retraite mais bien pour faire en sorte que le prix de journée soi, in fine, le plus faible possible tout en ayant une offre la plus complète possible.

 

Une chose me surprend : l’absence du Conseil général 44 dans le Gérontopole de Nantes.

 

Pourquoi la Région est seule à y participer à l’hôpital Belier ? Quels sont vos projets ?

 

 

Pour conclure, je souhaite que chacun joue son rôle, dans l’intérêt général, sans que les questions partisanes n’entrent en jeu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article