Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Question orale à Christine Lagarde, Ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi

Monsieur le Président,

Madame le Ministre,

Mes chers collègues,

 

Notre collègue Nathalie Goulet appelle notre attention sur l’importance du contrôle parlementaire de l’action du Fonds Stratégique d’Investissement, dont la création avait été décidée en 2008 par le Président de la République Nicolas Sarkozy et qui est opérationnel depuis le début de cette année.

 

Doté aujourd’hui de 20 milliards d’euros, le FSI a investi depuis sa création 450 millions d’euros en direct dans 13 entreprises. Les perspectives d’investissement permettent d’envisager que ce chiffre double d’ici à la fin de l’année.

 

A la question soulevée par notre collègue du contrôle de la pertinence des choix stratégiques des investissements, en fonds propres ou prises de participation de l’Etat dans les entreprises au travers du FSI, je suis d’avis que le Parlement doit approuver tout choix d’investissement portant sur des entreprises stratégiques ou d’avenir, mais pas seulement dans les technologies ou l’économie verte, mais aussi dans tous les secteurs de pointe ainsi que les transferts de technologies entre militaire et civil.

 

Le FSI doit ainsi se concentrer sur les investissements d’avenir hautement technologiques.

Je sais que nous aurons ce débat lors du collectif budgétaire de janvier 2010 sur le Grand emprunt. Mais la problématique reste la même : l’Etat doit concentrer ses dépenses et ses investissements dans ces domaines stratégiques ou a fort potentiel de croissance.

 

C’est la raison pour laquelle je me félicite de certains investissements réalisés par le FSI en 2009, par exemple à hauteur de 160 millions d’euros dans l’entreprise GEMALTO, leader mondial de technologies numériques stratégiques.

Cet investissement a permis de sécuriser un important bloc d’actions, 8%, mis en vente par le deuxième actionnaire, américain.

 

Citons également les 2 millions d’euros investis par le FSI pour financer la croissance de LED TO LITE, une petite entreprise très innovante dans le domaine de l’éclairage à base de LED haute luminosité.

 

Concernant les domaines des technologies militaires et civiles stratégiques, je me félicite que le FSI ait investi plus de 65 millions d’euros dans l’entreprise DAHER, qui fournit des équipements et des services pour l’aéronautique, le nucléaire et la défense, dont la structure capitalistique familiale limitait la capacité de développement.

 

Daher a repris Socata à Airbus et vient de lancer la construction d’une nouvelle usine à Nantes pour la fabrication d’aérostructures de pointe.


L'investissement du FSI dans Daher a eu pour effet de soutenir le programme d'investissements de l'entreprise et de financer l'implantation dans mon département, la Loire-Atlantique, d'une nouvelle usine qui produira des composants pour l'A350 et le futur A400M.

L’usine est livrée en deux phases : une première cet été avec la création de près de 400 postes et la seconde phase devrait avoir lieu à la mi-2010, avec la création de près de 1000 postes au total.


Aujourd'hui, le FSI intervient directement dans le financement du secteur aéronautique par l'intermédiaire des fonds public-privé Aerofund 1 et Aerofund 2 qu'il abonde à hauteur de 20 à 30% chacun.

S'agissant de la Recherche, le niveau d'investissement des entreprises dans leur R&D figure parmi les principaux critères d'investissement du FSI dans ces entreprises, quel que soit le secteur.

D’une manière plus générale, l’orientation stratégique du Fonds doit reposer sur la l’amélioration de la compétitivité et de la position concurrentielle de nos entreprises, afin de dynamiser l’emploi, la recherche et les exportations.

Le critère essentiel doit être la rentabilité des capitaux investis. Le rendement du capital en France demeure en effet encore largement inférieur à la moyenne de nos concurrents.


L’objectif fixé par le président du FSI d’un retour sur investissement de 10%, doit être tenu.

Le rôle du Parlement est d’y veiller.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article