Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 07:39

M. André Trillard attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur la grave crise que traverse le secteur de l’horticulture française, situation d’autant plus paradoxale qu’avec un chiffre d’affaire de près de 2 milliards, le secteur de l’horticulture ornementale réunit à priori les conditions lui permettant d’être un vivier d’emplois. Il se voit pourtant confronté à une très forte concurrence étrangère, à l’origine d’un déficit de la balance commerciale de 987 Millions d’euros, résultat de conditions administratives, fiscales et environnementales beaucoup moins favorables que celles de la plupart de nos concurrents européens. Alors qu’avec un taux réduit de TVA de 5.5% sur les végétaux, l’État soutenait sa filière de production, et lui permettait de pratiquer des prix raisonnables pour le consommateur, cependant que des allégements de charge existaient sur l’emploi des travailleurs, les entreprises horticoles françaises avaient déjà du mal à lutter à armes égales face à la concurrence de nos voisins Européens -la santé financière décrite dans l’observatoire économique et financier des exploitations Horticoles et Pépinières d’AGRIMER montrent que plus de 45% des entreprises horticoles et pépinières sont fragiles à sensibles – le passage d’une TVA de 5.5 % à 7 % puis à 10% à partir du 01/01/2014 équivaut à une condamnation de la filière , au moment où les Pays Bas, l’Allemagne, la Belgique ont décidé de leur côté de maintenir un taux de TVA réduit faible sur les plantes et fleurs coupées .Attachés à leur métier, convaincus des opportunités de développement de la production en France, les horticulteurs sont des chefs d’entreprises responsables, prêts à participer à notre niveau au redressement productif de notre pays, pour autant que les pouvoirs publics acceptent de lever certains freins administratifs et de mettre en place, en concertation avec eux , quelques mesures phares de bon sens en faveur de la filière. Rappelant au ministre l’engagement qu’il a pris en janvier dernier devant les professionnels des Pays de la Loire de suivre avec attention le dossier de l’horticulture française, il le remercie de bien vouloir lui indiquer comment il entend compte matérialiser cet engagement et quelles suites ils compte apporter aux demandes concrètes dont il a été saisi .

Partager cet article

Repost 0
Published by André TRILLARD - dans Au Sénat
commenter cet article

commentaires

Présentation

A Trillard
André TRILLARD
Sénateur
Maire de Saint-Gildas-des-Bois

Pour me contacter

Téléphone - Fax : 02.51.16.50.10

@ : andre.trillard@wanadoo.fr

Permanence parlementaire :
66, rue de la Gare

Les Platanes

44530 Saint-Gildas-des-Bois