Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 07:49

Chère Madame,

Cher Monsieur,

 

Le moment est venu de vous remercier de vos nombreux courriers de soutien, ainsi que de toutes les  réflexions et  analyses qui me sont parvenues dans la perspective du débat sur le « Mariage pour tous »   qui s’est déroulé au Sénat.

 

Au-delà de mes convictions personnelles très opposées à ce texte, vos différents apports m’ont permis de mieux en approfondir la portée et d’enrichir mon argumentation au cours des débats.(1)

 

Il reste que vous savez dans quelles conditions s’est achevé l’examen de ce projet de loi vendredi dernier 12 avril : au terme d’une accélération non prévue des débats, le vote sur l’ensemble a été emporté, non par un scrutin public, mais par un vote à mains levées.

 

Si rien dans le règlement de notre assemblée ne l’interdisait, il est évident que ce choix - destiné notamment à masquer les divisions de la gauche - est un nouveau de coup de force, dans la droite ligne de tous ceux qui ont marqué l’histoire de ce projet de loi depuis sa gestation : mépris des oppositions de toutes natures, refus d’un débat public comme d’un référendum, incompétence du CESE face à une pétition de 700 000 personnes, sous-évaluation grotesque et répétée du nombre des manifestants…


Dans le contexte actuel extrêmement tendu, marqué par un climat d’inquiétude et de défiance vis-à-vis du Gouvernement – et ce, pas seulement dans les rangs de l’opposition ! - une telle attitude me semble extrêmement imprudente de la part d’un Gouvernement dont la première des responsabilités est d’assurer la cohésion sociale de la Nation.


Le retour au calendrier parlementaire initialement prévu, qui sous-entendait donc le report de l’examen en seconde lecture qui a débuté le 17 avril à l’Assemblée Nationale, constituait un geste minimum d’apaisement, susceptible d’éviter des débordements que nous voulons éviter à tout prix. Le Gouvernement n’a pas souhaité le faire.


Quoiqu’il en soit, il est évident que s’il mise sur cette accélération pour « calmer le jeu » et « passer à autre chose », il commet une lourde erreur, tant il est évident que la contestation du mariage homosexuel ne s’arrêtera pas le jour du vote définitif.


Ce texte sera déféré devant le Conseil Constitutionnel et, en ce qui me concerne, j’ai tenu à signer le recours qui sera formé par l’opposition dès son adoption définitive.


Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance.


Veuillez, Chère Madame, Cher Monsieur, agréer l’expression de mes sentiments dévoués et les meilleurs..


André TRILLARD 

 

(1)     Le texte intégral de mes interventions est accessible sur mon blog : andre-trillard.over-blog.com 

Partager cet article

Repost 0
Published by André TRILLARD - dans Courrier
commenter cet article

commentaires

Présentation

A Trillard
André TRILLARD
Sénateur
Maire de Saint-Gildas-des-Bois

Pour me contacter

Téléphone - Fax : 02.51.16.50.10

@ : andre.trillard@wanadoo.fr

Permanence parlementaire :
66, rue de la Gare

Les Platanes

44530 Saint-Gildas-des-Bois