Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Fête de l’agriculture – Pontchâteau – 1er et 2 septembre

 

Cette fête de l’agriculture démontre par elle-même le dynamisme de toute la profession agricole et surtout des jeunes qui s’installent et font vivre nos terres. Je tiens à féliciter particulièrement toutes ces nouvelles générations qui ont le courage soit de reprendre, soit de commencer une activité agricole, car nous avons besoin d’eux.

 

Ils savent très bien qu’ils ont pour mission de nous nourrir avec des produits de qualité en respectant des normes de plus en plus strictes. Je n’oublie pas leur rôle essentiel dans l’entretien de nos territoires. Je félicite d’autant plus ces forces vives que pour tenir et gérer une exploitation, le niveau de compétence requis est de plus en plus élevé et les engagements financiers de plus en  plus conséquents. L’exigence est telle que j’ai la certitude que ceux qui le font, l’accomplissent par passion et par amour du travail bien fait.

 

D’autre part, j’encourage bien sûr  toutes ces initiatives festives qui permettent l’intégration et le maintien des agriculteurs dans la vie locale. Ces concours de labours qui ont duré tout l’été sont formidables et j’ai conscience que cette fête finale demande beaucoup d’investissement aux Jeunes Agriculteurs.

 

Dans mes fonctions législatives, je reste néanmoins vigilant sur les dossiers à venir que traite le nouveau gouvernement. Tout d’abord, je veux que ce dernier maintienne le dispositif et le niveau d’aide à l’installation aux jeunes agriculteurs.

Je suis déjà très inquiet des conséquences de la refiscalisation des heures supplémentaires qui ne permettra pas d’embaucher du nouveau personnel pour la plupart des exploitations et qui même fragilisera les plus petites. Je suis contre toutes suppressions de réduction des charges patronales sur les travailleurs saisonniers.

 

Par ailleurs, dans un territoire ligérien en plein développement, il nous faut rester prudent pour que la pression foncière soit jugulée et que la périurbanisation ne se développe pas au détriment de nos surfaces agricoles utilisées. Le dernier dossier sur lequel je continuerai à être très actif concerne le projet de suppression des droits de plantation de la vigne. La commission diligentée par l’Union Européenne devrait rendre ses conclusions bientôt et j’y serai très attentif.

 

La fête est un moment de fédération et de solidarité entre tous les agriculteurs et je leur fais confiance pour l’avenir et les assure de mon soutien sur les dossiers brûlants dans la période difficile qu’ils traversent.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article