Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 07:54

 

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,

 

Cette session aura été de courte durée et les sujets abordés auront été peu nombreux. Nous avons eu l’occasion avec mes collègues du Groupe Démocratie 44 de nous exprimer à de nombreuses reprises sur les dossiers qui nous étaient soumis.

 

Cette décision modificative n’apporte que peu d’éléments nouveaux, mais il nous semble important de revenir sur un sujet qui a été votre sujet de prédilection pendant toute la campagne des élections régionales : le désengagement de l’État.

 

Et une fois de plus, la vérité des chiffres vient infirmer les déclarations que vous avez faites, Monsieur le Président, avec vos collègues de la majorité et ce à grand renfort de moyens publics payés par le contribuable.

 

En effet, quoi de plus simple que de constater que vous avez délibérément minoré les chiffres de la fiscalité, des dotations versées par l’État, de la compensation de taxe professionnelle, pour faire campagne.

 

Les estimations alarmistes que vous avez faites ne se sont pas réalisées, bien au contraire.

Le remplacement de la Taxe professionnelle permet une augmentation des recettes fiscales de 6,1 M€ et les dotations de l’État sont elle aussi supérieures de 800 000 euros à vos prévisions.

 

Et dire que vous avez utilisé, à grand renfort de moyens publics, en tout illégalité, pour la campagne de Monsieur Auxiette, l’argument du désengagement de l’État, de la volonté du Gouvernement d’asphyxier les collectivités locales.

Les chiffres démontrent que tous vos arguments étaient erronés.

 

Ils démontrent également que si notre collectivité est dans le rouge aujourd’hui, si vous êtes dans l’incapacité durant cette session de nous proposer des projets concrets dans nos domaines de compétences (personnes âgées, personnes handicapées, routes…), c’est tout simplement de votre faute. Tout simplement parce que votre gestion est la seule responsable de la situation dans laquelle se trouve notre collectivité. L’État n’y est pour rien et la mission d’évaluation que vous avez demandée va sans doute démontrer que l’État mauvais payeur n’est pas l’État de droite, mais l’État géré par vos amis politiques.

 

Il est grand temps, Monsieur le Président, de cesser l’idéologie, d’arrêter de se poser en contre-pouvoir de l’État. Car à force de jouer avec le feu, à force de prendre les mauvaises  décisions, vous placez chaque jour un peu plus notre Département en situation de faillite. Et malheureusement, ce sont les habitants de Loire Atlantique, et parmi eux les plus fragiles, qui seront les premières victimes de votre politique.

 

Nous vous demandons donc solennellement de rester dans votre rôle de président de conseil général, président de tous les habitants du département et de conduire des politiques, de faire des choix, dans l’intérêt de ces habitants, et non dans la perspective des prochaines élections pour le Parti Socialiste.

 

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by André TRILLARD - dans Discours
commenter cet article

commentaires

Présentation

A Trillard
André TRILLARD
Sénateur
Maire de Saint-Gildas-des-Bois

Pour me contacter

Téléphone - Fax : 02.51.16.50.10

@ : andre.trillard@wanadoo.fr

Permanence parlementaire :
66, rue de la Gare

Les Platanes

44530 Saint-Gildas-des-Bois