Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de André Trillard

Réduction des zones d'ombre ADSL

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

La question de l’ADSL est une question primordiale, d’intérêt général, sur laquelle nous avons déjà eu l’occasion de vous interpeller à de très nombreuses reprises.

 

Vous le savez, nous considérons, mais cela ne semble pas être votre cas, que l’Internet est un service universel aussi indispensable que l’eau, l’électricité ou le gaz.

 

C’est pourquoi un engagement très fort de notre collectivité, soutenue par l’Union Européenne et la Région Pays de Loire, est indispensable si nous voulons résoudre la fracture numérique de notre département. Elle est indispensable si nous voulons aider tous les exclus du haut débit.

 

73 zones d’ombres, 7 000 lignes non éligibles.

 

Je ne reviendrai pas sur votre expérimentation du NRA ZO sur 4 sites pilotes, qui n’est à d’ailleurs ce jour toujours pas concrétisée.

 

En revanche, le dispositif que vous nous présentez ce matin ne résout rien sauf qu’il confirme que votre « expérimentation » n’en est pas une puisque vous changez de politique sans que les 4 sites soient en service.

 

Au contraire, il creuse un peu plus les discriminations entre nos concitoyens.

D’un coté, celles et ceux qui ont accès au haut débit.

De l’autre, celles et ceux qui vivent sur un de vos 4 sites pilotes.

Entre les deux, celles et ceux qui doivent recourir au satellite.

En réalité, vous créez plusieurs catégories de citoyens ! Ceci n’est pas acceptable !

 

Le dispositif que vous nous proposez aujourd’hui vise pour notre collectivité à prendre en charge la totalité du coût de l’installation du kit satellitaire par un professionnel agrée.

 

Le problème c’est que le satellite, et cela est inscrit dans votre rapport, présente des inconvénients importants :

-  le débit est prévu jusqu’à 2 Mb/s mais n’est pas garanti.

-  cette technologie ne permet pas le Triplay à savoir l’accès aux services internet, téléphonie et télévision pour un même abonnement.

-  le volume mensuel de données échangées est limité à 2 ou 3 Go.

 

A titre de comparaison, le NRA ZO apporte des débits jusqu’à 8 M et même jusqu’à 18 M.

 

Pour le satellite les abonnements varient entre 29.9 € et 35 € pour du 2Go.

Au-dessus, l’abonnement passe à plus de 70 € par mois.

On le voit bien, avec cette technique, le département va soutenir un dispositif plus onéreux pour des prestations limitées. Le satellite est la solution des maisons isolées, le filaire dans les zones où cela est possible est un droit.

 

Ce rapport ne peut donc recevoir notre soutien plein et entier.

 

Nous renouvelons aujourd’hui notre demande de création d’un plan pluriannuel de résorption des zones d’ombres de notre département. Un tel plan aurait bien sûr un coût pour notre collectivité que notre Groupe évalue à 8 M €.

Cette politique est donc accessible, mais nécessite de faire des choix politiques. On y revient toujours !

 

Mais comment un département peut-il se proclamer solidaire alors qu’il laisse des territoires, des particuliers, des entreprises, des agriculteurs… à l’écart ? Il est plus que temps que notre département agisse dans ce domaine !

 

Et pour finir, dois-je vous rappeler que la taxe sur l’électricité des zones rurales rapporte 10,84 M€ en 2008 et que vous n’en donnez que 1,5 M€ au Sydela ?

 

Vous avez donc les moyens de faire cette politique, que vous refusez.

 

Nous voterons ce dossier puisqu’il apporte une réponse aux personnes très isolées. Mais nous souhaitons que la technique filaire soit développée pour toutes les autres personnes du département.

Cette solution ne peut être qu’une solution de dernier recours.

 

Je vous remercie.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article